Chargement

Prime Macron : Pourquoi ça coince ?

Posté le : 06/01/2020

81% des chefs d'entreprise verseraient la prime Macron dans l'hypothèse d'une reconduction en l'état de ses modalités de versement.

A l'occasion d'une enquête réalisée auprès de 600 responsables de TPE, le SDI (Syndicat des Indépendants) démontre les conséquences auprès des salariés des TPE des nouvelles modalités de versement de la prime Macron, en passe d'être soumise à la conclusion préalable d'un accord d'intéressement. La « prime Macron » défiscalisée et désocialisée mise en place à la fin de l'année 2018 dans le prolongement du mouvement des gilets jaunes à permis aux TPE de verser plus de 220 millions d'euros de pouvoir d'achat à leurs salariés. Concrètement, les TPE ont été les plus généreuses avec un montant moyen de prime de 543€ contre 432€ pour les entreprises de plus de 2000 salariés. Le projet du gouvernement qui consiste à soumettre désormais le versement de cette prime à un accord d'intéressement en exclu de fait les salariés des TPE et dresse une nouvelle fois une barrière de complexité administrative et juridique infranchissable pour les professionnels indépendants et dirigeants de TPE.

87% des dirigeants de TPE interrogés par le SDI affirment que la nécessaire conclusion d'un accord d'intéressement les conduira à ne pas réaliser le versement de cette prime.

A l'inverse, 81% de ces mêmes chefs d'entreprise indiquent qu'ils verseraient cette prime dans l'hypothèse d'une reconduction en l'état de ses modalités de versement. Sous cette réserve expresse, 97% des responsables de TPE qui ont versé une prime en 2018 renouvelleraient l'opération, lorsque 62% de ceux qui n'ont pas versé de prime l'année dernière se déclarent prêts à le faire. Les premiers verseraient en majorité des primes comprises entre 500€ et 1000€, lorsque la majorité des seconds verseraient des primes comprises entre 200€ et 500€.

Méthodologie : Sondage réalisé en ligne auprès de 600 responsables de TPE du 28 au 30 novembre 2019.

Autres articles

Les salariés des PME risquent d’être privée de Prime Macron cette année

La prime Macron aura-t-elle le même succès cette année ?

Lire la suite

Pas de hausse des droits de mutation, pour l’instant !

Bonne nouvelle ! La hausse annoncée des frais de notaire n’aura pas lieu. Cette hypothèse vient d'être écartée pour l'instant par l’État.

Lire la suite

Pas de prime de fin d'année pour 9 petites entreprises sur 10

87% des dirigeants de TPE interrogés affirment que la nécessaire conclusion d'un accord d'intéressement les conduira à ne pas réaliser le versement de cette prime en 2019.

Lire la suite

Prélèvement à la source : Bercy au secours des TPE

Les entreprises de moins de 20 salariés pourront déléguer à l'Urssaf la collecte et le reversement à l'État de l'impôt sur le revenu retenu à la source.

Lire la suite

Coup de rabot sur les niches fiscales : l’investissement Outre-mer est-il concerné ?

Emmanuel Macron a annoncé jeudi dernier la suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises. Les investissements Outre-mer sont-ils menacés ? Réponses de Jérôme Devaud, directeur général délégué d’Inter Invest.

Lire la suite

Le CITE remplacé par une prime d’Etat

À partir de 2020, les travaux de rénovation énergétique des logements seront soutenus par une prime d'État et non plus un crédit d'impôt.

Lire la suite