Chargement

Ce coup de bambou qui attend les créateurs d’entreprise

Posté le : 02/12/2019

Comme annoncé par le gouvernement à la rentrée, les conditions d'application de l'exonération de cotisations sociales accordée aux indépendants, créateurs ou repreneurs d'entreprise, est corrigée de façon significative.

Depuis janvier 2019, l’Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise (Acre), accordait une exonération de charges pendant trois ans à un rythme dégressif (75%, 50% puis 25% de réduction). Ce dispositif va être raboté. À partir de janvier 2020, les nouveaux créateurs d'entreprise ne bénéficieront plus des trois années de cotisations à taux réduit, comme c'est le cas actuellement. En remodelant l'Acre, l'exécutif espère ainsi récupérer 200 millions d'euros en 2020 et même 600 millions en 2022. La réforme « prévoit l’alignement du niveau d’exonération applicable pour les micro-entrepreneurs sur celui des autres travailleurs indépendants pour éviter les concurrences entre dispositifs », a-t-elle justifié.

Le projet de décret prévoit :

- la suppression de l’exonération dégressive des cotisations sociales sur 3 ans pour les nouveaux micro-entrepreneurs. Elle sera limitée à la première année d’activité, avec un taux à 50 % au lieu de 75 % actuellement

- la baisse du taux d’exonération des autoentreprises déjà créées, passant de 50 % à 25 % en deuxième année, et de 25 % à 10 % en troisième année.

Ce projet de refonte devrait augmenter en moyenne de 100 euros par mois les cotisations sociales des autoentrepreneurs qui en gagnent 800.

Alors que depuis le 1er janvier 2019, tout créateur et repreneur d’entreprise pouvait bénéficier de l’Acre, le dispositif serait réservé à compter de 2020 - pour les créations d’entreprises - aux demandeurs d’emploi, allocataires du Revenu de solidarité active (RSA) et jeunes de moins de 26 ans.

Autres articles

Du changement pour les indépendants et les exploitants agricoles

Un décret précise que le dispositif de recouvrement des cotisations et contributions sociales dues par les travailleurs indépendants s'appliquera, pour le moment, aux seules cotisations dues au titre de l'année 2019. Et de façon expérimentale pour les volontaires. Autre nouveauté, l’abaissement du seuil de revenu pour la dématérialisation obligatoire des déclarations sociales des exploitants agricoles à partir de 2019.

Lire la suite

Cadeaux de fin d’année : Quelle fiscalité pour les bons d'achat aux salariés ?

Votre entreprise peut être exonérée du paiement des cotisations et contributions de sécurité sociale sur ces avantages offerts à vos salariés. Sous quelles conditions ? Réponses.

Lire la suite

Indépendants : Ce que change la fin du RSI

Depuis le 1er janvier 2018, la protection sociale des indépendants n’est plus gérée par le régime social des indépendants (RSI), mais est confiée au régime général de la Sécurité sociale.

Lire la suite

Micro entrepreneurs et loueurs en meublés, l'heure de la CFE a sonné !

Les loueurs en meublés ou les micro-entrepreneurs ont réçu leurs avis d’acompte sur la cotisation foncière des entreprises 2019.

Lire la suite

Micro-entrepreneurs : Pour les cotisations, tout se passe sur internet

À partir du début du mois de septembre, la déclaration de chiffre d’affaires et le paiement des cotisations et contributions sociales des micro-entrepreneurs devront exclusivement être faits sur le site internet www.autoentrepreneur.urssaf.fr.

Lire la suite

Prélèvement à la source : ce qui change pour les indépendants

Ça y est, le prélèvement à la source est en place. Décryptage des conséquences de ce nouveau système pour les indépendants !

Lire la suite